FANDOM



St. GIGA (セント・ギガ Sento Giga) est le nom d'une ancienne chaîne de radio japonaise qui n'existe plus actuellement. Elle a été fondée en 1990, et est l'une des premières radios fonctionnant grâce à un service satellite.

HistoriqueModifier

GenèseModifier

Entre 1990 et 1995, St. GIGA propose un service d'émission musicale. Ils mettent également en vente de nombreux produits, dont des CD dont ils avaient eux-mêmes composés les musiques. La chaîne connu rapidement un grand succès, mais elle commença malheureusement à faire faillite à partir de 1994. Aussi, en 1995, pour redresser la barre, St. GIGA signe un contrat avec Nintendo, afin de proposer la diffusion de jeux et données téléchargeables. Pour ce faire, un nouveau support console est crée: la BS-X Broadcasting System (ou Satellaview), extension à brancher à la Super Nintendo Entertainment System.

De nouveaux servicesModifier

Afin d'avoir accès à ces jeux et données additionnelles, les possesseurs de Satellaview devaient être inscrits à la chaîne de radio St. GIGA. Celle-ci était accessible entre 4h00 et 7h00 de l'après-midi, et pendant la première année suivant la mise sur le marché de la BS-X, elle proposait des conférences audio et vidéos inédites, ainsi que des jeux eux aussi inédits à télécharger.

L'un des services proposé par St. GIGA, appelés le "SoundLink", permettait d'inclure des enregistrements vocaux aux jeux Satellaview. D'autres services proposés visaient à améliorer les capacité de cette extension pour apporter de nouveaux éléments dont la Super NES était incapable. De plus, grâce à la connexion satellite transmise, certains jeux bénéficiaient même de musiques orchestrales jouée en temps réel.

Des défauts logistiquesModifier

Malheureusement, la transmission satellite coûtait assez chère à entretenir, et le matériel à disposer pour les joueurs se révélait lui aussi coûteux et peu aisé à trouver. En outre, un gros défaut de la console: les jeux qui sortaient dessus n'étaient jouables que pendant un certain laps de temps, usuellement très court. De même, l'arrivée de la Nintendo 64 et des consoles concurrentes visa à aplatir les ventes de la Super NES, et par conséquent, celles de la Satellaview encore plus. À cause de tous ces facteurs, la BS-X se vendit très mal. Nintendo n'arrivant plus à faire de bénéfices sur cette console, interdit à St. GIGA de développer de nouveaux jeux à partir de 1997. C'est pourquoi tous les jeux suivants furent des remakes. De même, les programmes proposés en libre téléchargement furent remplacés par des rediffusions.

Chute et disparitionModifier

Finalement, le 20 juin 2000, Nintendo mis fin à son contrat avec St. GIGA: la chaîne de radio ne permet donc plus le téléchargement de données et de jeux, ce qui implique par conséquent que tous les jeux de la console ont été perdus. St. GIGA revint ensuite au service qu'il proposait avant son partenariat avec Nintendo: la diffusion de musiques. La radio connu la banqueroute en 2001, et elle fut rattachée à une autre société: WireBee Inc. Depuis, la chaîne de radio semble être éteinte, puisqu'elle ne propose presque plus de services.

AnecdoteModifier

  • Chacun des six premiers donjons de la première quête de BS The Legend of Zelda ont la forme d'une lettre. Une fois mis ensemble, ils énoncent "St.GIGA".
STGIGA Carte

Jeux Zelda proposésModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Un wiki au hasard